On est parti en vacances entre le 29 juin et le 11 juillet, et on s'est eclaté! J'ai arrêté complètement de travailler (incluant tout mes petits projets d'écriture personnels) et décrété que mon seul devoir était de me bronzer — et de prendre des photos!

Leif et moi sommes restés six jours en Bretagne, où on a exploré Rennes, Saint-Malo, et Crozon dans le Finistère. On est ensuite allé à Paris pour fêter avec ma famille, et ensuite on a pris le train pour Cologne (ma première visite en Allemagne) pour passer une semaine avec le frère de Leif, qui habite là-bas depuis plus de dix ans maintenant.

Au lieu de vous décrire en détail toutes les étapes du voyage, je crois que je suis plutôt content∙e de laisser parler nos photos:

Une photo de l'alignement mégalithique de mehnirs trouvé dans un champ dans le village de Camaret-sur-met à Crozon.

Sur ce: j'ai pris tellement de photos! Je vais continuer de les téléverser sur mon compte Instagram (@gersandelf),  puisque j'ai capturé environ 128Go de photos et je n'ai pas encore terminé de les trier. (J'enregistre mes photos dans le format RAW, bien sûr, donc au total je crois que j'ai près de 3000 photos.) J'avais avec moi mon Nikon d500 (que je n'ai pas encore surnommé d'ailleurs 🧐) avec un objectif de 18mm-70mm, et j'aime full le résultat.

Une photo de Leif et Gersande à Rennes. Juste derrière nous est le Musée des beaux-arts de Rennes, et nous sommes sur un pont qui traverse la Vilaine, la rivière de la ville.

Au fait, j'ai même trimballé avec nous mon objectif fixe de 35mm (avec laquelle j'ai pris la plupart de mes photo de l'Irlande et de l'Écosse en 2017), et je ne l'ai jamais sorti de mon sac, j'étais tellement satisfait∙e avec mon zoom.

J'ai drôlement l'impression d'avoir fait un autre petit saut avec ma photographie cet été. Ça me prend normalement 100-150 photos avant de tomber sur une qui me plaît. Mais dernièrement je trouve que j'aime presque toutes mes photos. Avec un peu de chance, je vais trouver du temps pour mettre à jour mes galeries 500px avec mes meilleurs photos de 2018 et 2019, mais ça fait six mois que je me répète ça, donc, bein, on verra.

Une photo que Leif a prise de moi sur une falaise, donnant sur une mer turquoise et des grand rochers sur l'horizon.

Surtout, j'ai bien profité d'une bonne pause où j'ai complètement arrêté de lire ou même d'écrire. J'ai beaucoup travaillé cet hiver et printemps, et j'ai beaucoup lu (j'ai inclus les meilleurs livres dans les assortiments qui paraissaient toutes les deux semaines sur le blogue) et j'ai beaucoup écrit, particulièrement si on compte mes billets de blogue.

À date sur ce blogue, j'ai écrit quelque chose comme 18000 mots cette année (sans comptant les billets en anglais, ce total de mots là rapproche 20000). Et je le ressentais. En début juin, j'ai commencé à négliger mes autres projets d'écriture. Avant de partir pour l'Europe, j'avais complètement arrêté de travailler sur mon manuscrit et un petit projet de poésie, et je perdais de la vitesse avec mon blogage aussi. Donc, quand on a quitté Montréal, j'ai décidé de laisser, bien que temporairement, tout ça aussi.

Une photo des grands rocs et falaises qui jaillissent de la mer sur la pointe du Pen-Hir. 

Maintenant que je suis de retour, je ne sais pas si je vais continuer de publier mes assortiments toutes les deux semaines. Ça faisait partie d'une stratégie pour écrire ici plus souvent et je crois que ça a vraiment marché pour me débloquer ce trac qui m'empêchait d'écrire. (J'ai toujours mille et une idées de sujets par jour pour ce blogue, mais je suis expert∙e à me convaincre que je ne suis pas assez bon∙ne ou informé∙e pour les écrire.)

Et même si je décide de lâcher les assortiments, je vais quand même continuer d'écrire pour le blogue, avec plus de billets comme celui-ci. Je veux quand même prioriser l'écriture de mon manuscrit, que j'ai déjà laissé dormir un peu trop longtemps. En tout cas, je n'ai pas encore pris de décision, on verra.

Une photo d'un lièvre qui court à grande vitesse sur la pelouse. 

Le retour au travail à Montréal fut un ...léger... choc, après deux belles semaines au repos. J'avais quelques nouveaux dossiers qui m'attendaient au retour donc j'ai plein d'ouvrage pour m'occuper pour le reste du mois. Une chance que le travail est intéressant, au moins!

Mais dans ma tête je commence déjà à rêver au prochain grand voyage, peut-être en automne 2020? J'aimerais aller au Japon pour la première fois, et voici pourquoi.

Une photo de trois théières traditionnelles japonaises, et trois différentes variétés de Sancha Gyokuro, qui a un goût très équilibré et délicieux.

Avant qu'on parte pour l'Europe, j'ai inscrit Leif et moi-même à un atelier de thé traditionnel japonais ici dans le Plateau pour le dimanche après notre retour, au Salon de thé Cha Do Raku. Ce même salon de thé était le sujet de mon dernier billet de blogue en anglais avant notre départ.

Pendant l'atelier nous avons appris différentes méthodes de préparation de thé glacé japonais traditionnel. On a goûté de nombreux types de thé Sencha et Gyokuro, et j'ai vraiment réalisé comment le goût du thé peut vraiment changer en fonction de la quantité de tanins présents, des différentes méthodes de culture, et même de la température de l'eau. Comme vous pouvez l'imaginer, j'étais en extase total pendant l'atelier!  

Hier, pendant que je me préparais un petit thé glacé pour survivre une autre journée de canicule, j'ai réalisé que j'aimerais beaucoup aller au Japon et faire un voyage éducatif sur le thé. Ça ne va pas être facile, voyager au Japon de Montréal peut être très cher. Je suis en train de regarder sur l'internet pour des tours de thé ou tea homestays, ou quelque chose de similaire jumelant l'écotourisme et le thé. (Ça serait peut-être possible de rester chez des agriculteurs de thé, selon des sites web comme greentea-homestay.com. En tout cas j'ai le temps pour faire des recherches!) Mais j'y rêve déjà et j'aimerais vraiment y aller. Je ne suis jamais allé∙e au Japon mais mon père y a vécu pendant 10 ans, et en grandissant il nous racontait beaucoup d'histoires de cette époque. J'aimerais beaucoup retracer ses histoires, et aussi rendre visite à quelques ami∙e∙s que j'ai là-bas!

Je vais terminer ce billet ici, parce que j'ai besoin de retourner au travail. J'espère que votre mois de juillet se passe bien aussi, et que vous ne ménagez pas trop mal la chaleur écrasante!

Beaucoup d'amour à Anne et Jean, et à ma famille, ainsi qu'au frère de Leif et sa copine, qui ont vraiment fait de nos vacances une expérience inoubliable.

Et à vous tous, mes lecteurices, merci et à la prochaine!

Une photo de la plage à Crozon, la mer est limpide, les falaises sont vertes, et le ciel un bleu inouï.