Il n'y a pas de recette universelle pour préparer un thé parfait, comme il n'existe pas de règles pour produire un Titian ou un Sesson. Chaque préparation des feuilles maintient son individualité, son affinité spéciale avec l'eau et la chaleur, ses mémoires héréditaires évocatrices, sa propre méthode de raconter une histoire. — Orakura Kazukō, Le livre du thé, 1906
Y'a pas le feu au lac! — Vieux proverbe suisse

Je veux conclure le mois d'août sur le blogue en partageant avec vous tous quelque chose d'un peu différent. J'adore le thé, et cet été, malgré le stresse, j'ai eu le bonheur de boire des thés absolument excellents. Je partage donc avec vous mes 5 thés préférés de l'été qui se termine!

Si Ji Chun Jasmin, Oolong, Taiwan

Leif m'a trouvé celui-ci chez Épices de Cru du marché Jean Talon au printemps. Je bois toujours un thé au jasmin pendant la semaine. Je les bois principalement dans les après-midi (ou les soirées si j'ai été sage avec ma consommation de caféine pendant la journée). Ce thé est très parfumé mais toutefois délicieux — même si le parfum au jasmin est intense il ne masque pas la texture de l'oolong. Je trouve la majorité des thés au jasmin décevant ou beaucoup trop parfumé, il est rare que je trouve un thé au jasmin qui a beaucoup de saveur en gardant un équilibre. Je préfère le préparer à une température de 85°C plutôt que 95°C, et les feuilles continuent d'ouvrir et le gout se développe durant 5 ou plus infusions!

Guricha Zaira, Sencha Guricha, Kumamoto, Japon

Voici un thé importé du Japon déniché au Cha Do Raku cet été. J'ai du mal a décrire toutes les subtilités du parfum de ce thé. Premièrement, c'est un sencha qui s'infuse à une température très élevée (95°C) mais pour pas plus de 10 secondes! Ce thé est idéal le matin car il est très caféiné, et je conseille de ne pas le boire le ventre vide. Il a un goût qui évoque les montagnes et les hautes herbes d'été (j'ai surnommé ce thé le «sencha des montagnes» pour cette raison). C'est une saveur presque florale sans toutefois déséquilibrer les notes umami plus traditionnel du sencha. Il est aussi d'une couleur verte éclatante! (Il est parfait pour le thé glacé aussi, mais il faut quand même garder les infusions courtes, même avec l'eau tiède (50-60°C) ou froide.)

Earl Grey, Orange Pekoe, Sri Lanka

Voici un thé du Metropolitan Tea Company que j'ai trouvé dans un petit magasin d'ustensiles de cuisine dans Southampton, en Ontario. Il est de loin mon Earl Grey préféré. Tout court. Quand je pense à un très bon Earl Grey, c'est à celui-ci que je pense. La bergamote (le fruit qui donne cette saveur d'agrume à l'Earl Grey) et le thé Ceylon noir sont en parfait équilibre. Les feuilles subissent très bien de nombreuses infusions sans perdre de saveur ou de complexité. J'ai acheté quelques paquets de ce thé et je les rationne précieusement, car le Metropolitan Tea Company vend seulement leur thé en gros au magasin et à ce que je sache il n'y a personne qui vend cette marque au Québec... C'est un thé extrêmement délicieux — et on peut aussi l'utiliser pour produire un London Fog hallucinant!  

Tsukiji Yamakai, Sencha Asamuchi, Shizuoka, Japon

Un thé sencha absolument délicieux qui, de mon avis, s'épanouit en infusion à une température modérée de 60°C. Si tu as un ami qui trouve les thés verts trop amers, sers-le celui-ci pour lui changer sa vie. Les notes umami maintiennent un équilibre délicat avec les notes plus «stéréotypiquement» amères ou astringentes du sencha, le tout créant un thé avec un goût subtil, doux, et exceptionnel.

Hirumasan no shirocha 2016, White Tea, Saitama, Japon

Le dernier de mes cinq thés préférés, et de loin mon favori! Je l'adore tellement que j'en ai parlé dans mon dernier billet de blogue, Boire du thé et lire des livres 2019.08.12. Je suis ravi∙e d'avoir pu déguster de ce thé japonais rare et unique ! Il est délicieux, avec un parfum très subtil d'algues séchées. Il a un goût légèrement plus « salé » que les thés blanc chinois, mais c'est un détail qui lui donne une originalité captivante. Comme j'ai noté dans l'article précédent, le thé blanc japonais est très rare en fonction des particularités de leur saison de culture. En somme, la joie dans une tasse !

Bonus! Un close-up d'une tisane que j'ai produit moi-même.

Bonus! Ma propre tisane maison

Quand je vais au marché je m'achète souvent des herbes en vrac pour préparer mes propres tisanes maison. Ma tisane préférée cet été, je l'ai conçu avec mon amie Ananarchie, composée d'orties (pour traiter l'inflammation et les allergies saisonnières), de feuilles de framboisier (pour aider la digestion, les crampes et l'inflammation), la camomille (pour aider la digestion et calmer les nerfs), et la menthe poivrée (très bon pour la digestion, et délicieux!) de provenance locale. En termes de proportions, je préfère le goût quand il y a un peu plus de menthe et de camomille que de feuilles de framboisier et d'orties. Mais honnêtement, les quatre herbes ont un goût assez doux, donc les proportions ne sont pas de grandes importances. Si tu décides de le préparer toi-même, signale-moi ! J'aime le boire après le souper, pour me préparer à dormir.  

Je vous souhaite une fin d'été paisible et remplie de thé !

Partager du thé avec un étranger fascinant est une des vraies joies de la vie. — Oncle Iroh