J'ai soutenu RDW: A Tale of Lost Fantasy et le résultat est fantastique!

Le très talentueux dessinateur et artiste visuel Marco Rudy a dernièrement publié sa propre bande dessinée, RDW: A Tale of Lost Fantasy. Il a lancé sa campagne Kickstarter en octobre 2022 pour financer la réalisation et publication de sa bande dessinée. Je faisais partie des premiers backers. J’ai donc reçu il n’y a pas trop longtemps une copie imprimée de la BD. De plusieurs façons, la BD avec ses pages remplies d’illustrations superbes et surréelles me fait beaucoup penser plus des BD franco-belges que les comic books ou graphic novels nord-américains.

→ English plz!

En particulier, les flash-backs et les séquences de rêve me font tellement penser au travail de dessin de Grzegorz Rosiński dans les années 80 pour la série Thorgal de Van Hamme. En plus, il y a avait plein de petits moments où j’avais l’impression de voir des petites références visuelles aux mangas de Miyazaki ou des illustrations iconiques qui paraissaient dans Métal Hurlant dans les années 70. Mais la BD de Rudy est loin d’être un simple amalgame de références visuelles — et non seulement visuelle, j'ai aussi noté une petite allusion à l’idée qu’une potion magique astérixienne existe dans cet univers et représente une substance dangereuse et addictive. Marco est bien capable de créer son propre langage visuel et dynamique pour tisser une histoire dans le passé mythique de la Gaule antique.

Et malgré ce cadre fantastique, l’histoire semble bien ancrée dans des thématiques intemporelles: notamment celle du trauma, de la solidarité et les liens humains, et la réalité de vivre des conflits violents.  Ces enjeux humains sont clairement au coeur de RDW, même si, comme note Rudy dans sa préface, nous sommes dans un monde où peuvent rôder des dragons.

Ma seule plainte? Comme toutes les BD, ce premier volume introduisant l’histoire s’est conclu beaucoup trop rapidement, et j’ai très hâte de lire la suite!

RDW: A Tale of Lost Fantasy de Mardo Rudy est disponible en exemplaire virtuel ou physique à travers Les Éditions Xicandarinha.


J’ai rencontré le talentueux Marco Rudy au Comic-Con de Montréal il y a belle lurette. Autrefois je lui ai même commissionné d’illustrer une de mes personnages préférés de bande dessinée, Yoko Tsuno.

J’ai pris cette photo en 2013, après le Comic-Con de Montréal. Je suis devant la caméra avec une belle illustration en encre de Yoko Tsuno par Marco Rudy.
Gersande La Flèche

Gersande La Flèche

De jour je conseille mes clientEs sur la rédaction, révision & je traduis à la pige de l'anglais au français. La nuit (ou à l'aube, je suis matinalę) je griffonne poésie et histoire, en buvant du thé!
MTL // Tiohtià:ke