Ma première paire de pointes (à 32 ans!)

Des paires de pointes de ballet rangées sur des étagères en bois.

En début janvier, une de mes profs de ballet m'a évalué pour danser sur pointes. Quand j'ai recommencé le ballet à 30 ans, l'idée d'apprendre les pointes me paraissait un peu (très) farfelue. J'étais en mauvaise forme, j'ai approximativement 15 milliards d’anciennes blessures et autres trucs chroniques à gérer, et les dieux m'ont béni avec la pire forme de pied possible pour les pointes. Yé!

→ Read this post in English

Alors ça m'a surpris, pendant que ma prof examinait mes chevilles et pieds, que j'avais, malgré tout, vraiment envie de recevoir le feu vert pour les pointes.

🩰
La danse sur pointes remonte (nous le pensons) à la danseuse Marie Sophie Taglioni en 1832: « On a souvent attribué à Marie Taglioni le rôle d'inventrice des pointes. Ce serait elle qui, pour danser le ballet La Sylphide à l'Opéra de Paris, se serait renforcé ses chaussons habituels au niveau du métatarse et des doigts de pieds pour donner au public une illusion d'extrême légèreté, comme si elle volait. » (Wikipédia)

Quand j'ai passé le test: triomphe! Tout le travail que j'ai dévoué à cette pratique de danse allait me permettre à faire quelque chose que, il n'y a pas très longtemps, je pensais était vraiment impossible pour moi. Bon exemple des sortes de limites psychologiques qu'on s'impose parfois trop facilement...

Les personnages de Mon voisin Totoro en train de danser avec joie devant un arbre sacré.
Animation d'une petite célébration des personnages du film Ghibli My Neighbour Totoro (となりのトトロ, 1988)

Une semaine et quelques jours plus tard, j'ai profité d'un après-midi bien enneigé comme je les aime pour monter la rue Saint-Hubert et essayer des pointes pour la toute première fois.

La madame des pointes (le titre très officiel que je lui donne dans ce billet 😅) était très positive quand je lui ai expliqué où je dansais et que je cherchais ma toute première paire. Son enthousiasme était très apprécié parce que j'avais du trac!

L'essayage m'a vraiment épaté. La madame des pointes a regardé mes pieds nus pendant trois secondes (aucune hyperbole — juste assez de temps pour me lancer le petit commentaire que mes arches sont inexistantes 😭) pour ensuite m'apporter deux paires de chaussures de l'arrière du magasin. Elle m'a donné la première pointe à mettre sur le pied droit, et m'a demandé de lui montrer ma première position et demi-plié avec une seule chaussure. La longueur de la pointe était presque parfaite, mais après quelques instants j'avais l'impression que mon gros orteil et mon deuxième orteil se chevauchaient un peu. Elle m'a donné une autre chaussure, même marque et longeur mais légèrement plus large, et cette fois elle était plus satisfaite avec mon demi-plié. Elle m'a donné l'autre pointe pour mon pied gauche, et m'a invité à venir à la petite barre devant la fenêtre, pieds parallèles.

Les deux mains sur la barre, pieds parallèles, j'ai fléchi les genoux, comme dans un demi-plié mais les jambes collées. J'ai déroulé le pied droit, puis le pied gauche, pour ensuite allonger mes deux jambes. Et voilà! Je flottais — ma tête a gagné un peu d'altitude! J'ai pris quelques pas, une main sur la barre. Je m'attendais à plus de douleur, après quelques moments la compression me faisait penser à des bottes de ski. On verra comment mes pieds s'adaptent à cette sensation pendant un vrai cours, mais tout s'est bien passé pendant l'essai.

Vu que je n'ai pas du tout des pieds naturellement formés pour le ballet, je m'attendais vraiment que ça prenne beaucoup plus de temps (comme la scène avec les baguettes magiques d'Ollivander dans le premier film Potter) à trouver mes pointes. La madame des pointes était super contente avec l'apparence de cette paire. Les pointes sont très fermes et la boite est très carrée, ce qui va protéger ma cheville latéralement. On aime ça! Pour mes pieds comme ils sont aujourd'hui, je pense que les Blochs Serenades sont le bon choix.

Passer l'évaluation et monter sur pointes pour la première fois (à 32 ans — quasiment gériatrique dans le monde du ballet!) est une petite victoire personnelle que je ne vais jamais oublier. Je me souviens d'être très très jeune quand j'ai demandé à ma mère comment les ballerines marchaient sur la pointe de leurs orteils. Fascination absolue, je me souviens très bien de son explication. J'ai découvert aujourd'hui qu'une toute petite partie de moi n'a jamais arrêté de rêver.

J'ai hâte de voir comment se passe l'apprentissage des pointes. Une de mes plus importantes priorités avec la danse, c'est de ne pas me blesser, donc comme toujours, on va y aller doucement sous la supervision de mes profs de ballet, et ne jamais rien forcer. C'est la tortue qui gagne la course, après tout.

Les deux nouvelles chaussons couleur rose saumon une à côté de l'autre.
Mes Blochs Serenade 6D (oui je sais j'ai de grands pieds de Hobbits 😅) Avant de danser avec, je dois sortir ma trousse de couture et y attacher les rubans!

Merci beaucoup de m'avoir lu jusqu'à ce point, je sais que le ballet est quand même un sujet un peu niche! Prenez bien soin de vous, et à la prochaine.

Gersande La Flèche

Gersande La Flèche iel/lo/mo

Je conseille ma clientèle sur la rédaction, la révision & je traduis à la pige de l'anglais au français. Quand je ne travaille pas, je passe mon temps à boire le thé et à griffonner dans mes cahiers.
MTL // Tiohtià:ke