Voici une courte liste de mes comportements et réactions de plus en plus automatiques depuis mi-mars. Je les note ici, sans analyse ni jugement.

  1. Si je porte des écouteurs et Leif me tape l’épaule pour me poser une question, je sursaute trois pieds dans l’air, le coeur en chamade. Je suis incapable de réagir autrement.
  2. Je n’arrive plus à lire plus de 2 ou 3 phrases consécutives par jour. Que ça soit livres, articles, tweets.
  3. Mon corps est en état de rébellion : chaque fois que je dois faire quelque chose, que ça soit une petite tâche ménagère ou répondre à un courriel, j’ai soudainement envie d’être dans l’autre des deux pièces de mon loyer, ou je ne peux plus tenir mon téléphone entre mes mains, ou j’ai mal aux bras et j’ai besoin de changer de posture et de m’éloigner de l’ordinateur. J’oublie alors ce que je devais faire, parfois pendant de long moment.
  4. Les alertes de mon téléphone, de mon courriel, de mes comptes Facebook, Instagram, Twitter, etc., me remplissent d’angoisse. J’ai fermé toutes les notifications et maintenant je vérifie mes messages à mon propre rythme.
  5. Je n’arrive plus à retenir le jour de la semaine, même si j’oublie rarement la date. La semaine dernière, je n’avais pas réalisé qu’on était vendredi avant 18h du soir, et hier encore je pensais qu’on était mardi jusqu’à ce que je vérifie mon horaire et j’ai réalisé que j’avais une vidéoconférence schédulé pour 15h le mercredi dans 8 minutes.
  6. C’est bizarre à dire: je n’arrive plus à visualiser. Que ça soit conjurer l’image de quelque chose que je lis ou un exercice de visualisation, si je ne suis pas en train de puiser l’image d’un souvenir particulièrement vif, mon imagination n’est pas actuellement capable de créer des images.
  7. Lié au point 6 ? Peut-être ? Un ami m’envoie un webcomic à lire. Je regarde la première page pendant une heure, je ne comprends rien.
  8. Je n’ai aucun souvenir d’hier, mais je me rappelle assez bien de ce que j’ai fait il y a trois jours.
  9. J’oublie que je dois m’étirer. Que je dois bouger. Que j’ai besoin de manger. Que je suis un corps. J’oublie que je suis en train de me rétablir. J’oublie que j’ai de la douleur. Je respire mais à moitié: j’inspire, j’oublie d’expirer — je ne dois pas oublier: inspire, expire, respire.